La journée de la jupe


Je sais pas toi, mais moi, y a des jours, comme ça…

Ça démarre comme une journée normale. Tu te lèves (après le 12ème snooze, au moment où tu sens que l’Homme va t’étouffer dans ton oreiller si tu laisses encore sonner le réveil…), tu fais pipi fais ta toilette, avales un truc à manger  et brosses une dent sur deux (allez, ça doit faire 3mn, non?). Rappelons qu’à ce stade, dans le meilleur des cas, tu n’as encore qu’un œil ouvert sur les 2 et déjà 10 mn de retard… Donc, tu te précipites vers ton placard pour trouver des fringues. Et là, c’est le drame.

Plus exactement, c’est le trou noir. Pas de son, pas d’image, pas d’étincelle… Rien, rien, rien ne luit là-haut… Tu prends un jean, ne trouves pas de haut pour aller avec, impossible de mettre la main sur une chemise propre, et de toute façon, les chaussures, tu les sens pas, ça va pas avec la forme de tes cernes ni la couleur du ciel, et encore moins avec ce jean. Ahhhhhhhhhhhhh!!!

Ça mouline, ça mouline. Tu entames ta 24ème minute de retard, montre en main, et tu n’as toujours qu’un jean (celui que tu mets tous les jours). Il est temps de déclencher le plan ORSEC, auquel on ne recourt qu’une fois par an, en cas d’urgence (juste après « l’appel à un(e) ami(e) ») et par temps sec : LA ROBE.

Pas besoin d’assortir, ni de trouver à la fois un haut et un bas propres… Vérification rapide : c’est bon, pas de yéti en planque sur tes guibolles. Au poil ! Tous les signaux sont au vert, pas le temps de réfléchir de toute façon : la SNCF, ils sont sans pitié avec les gens-qui-sont-à-la-bourre-à-cause-de-leur-tenue.

Cette fois, on tient le bon bout. Petite robe, petits talons. La Facilité faite Femme. Et c’est parti mon kiki!

1er indice que c’est une mauvaise idée : tous les types attablés au bar devant la gare te regardent bizarre. En même temps, ils cuvent encore leur pastis de la veille. Donc, ça ne compte pas. Bon, le contrôleur du train, non plus (le principe du contrôleur, c’est qu’il a l’air soupçonneux). Au type qui distribue « 20 Minutes », tu commences déjà à saisir que la journée va être longue. Allez, ça va bien finir par se passer…

Profil sociologique des remarques à la con qui font que t’ as pas envie de renouveler cette expérience fabuleuse:

Le Perspicace :  « Oh, mais dis donc, t’as mis une robe toi! »

L’Archéologue: « Tu te rends, compte, la dernière fois que je t’ai vue en robe, c’était dans les années 90… »

Le Petit complexé (celui qui porte des talonnettes): « Eh, t’es bien grande aujourd’hui,  pourquoi t’as mis des talons? »

Le Relou mal élevé : « *sifflement* »

L’Opportuniste jaloux : « Ben qu’est-ce qui t’arrives, t’as un RDV avec le chef aujourd’hui? »

Le Chef : « Alors, tu te plais plus avec nous? Tu passes des entretiens d’embauche? ».

Les Filles-qui-ont-vérifié-que-tes jambes-sont-plus-grosses-que-les-leurs : Ohhh, ça te va bien !!!

Les Filles-qui-sont-toutes-minces: Mais noooon, t’as pas de grosses jambes, pourquoi tu dis ça?!

Les Filles réalistes : T’as raison, ils sont relous, et c’est mieux les pantalons.

L’Homme : C’est joli, mais c’est pas un peu court?

Après, on se demande pourquoi j’en mets pas, des robes !

Publicités
  1. #1 par April le 16/05/2011 - 15:29

    Je déteste mettre robe, jupe ou autre truc non pantalonifié. Par contre les talons, ça j’adore et j’en mets souvent.
    L’amoureux souhaiterait que j’en porte plus souvent, il ne se rend pas compte des inconvénients et le pire, des remarques !
    Courage, demain sera la même galère tenue !!

    • #2 par ramenetafraise le 16/05/2011 - 17:39

      Pareil que toi, les talons ça va…(hormis que je bosse dans une vieille rue pavée à l’ancienne et que je suis persuadée que le type qui a inventé les pavés était un pervers mysogyne)
      Mais la jupe, le seul moment où ça a de bons côtés, c’est l’été quand il fait très chaud. 🙂
      2 solutions, soit ne plus en mettre (mais on se fait toujours avoir), soit en mettre tout le temps (comme ça les gens s’habituent et ne font plus de remarques ! 🙂 )

      • #3 par April le 17/05/2011 - 09:46

        Ah oui, en mettre tous les jours est une solution (moi je ne peux pas, je ne veux pas plutôt ! ) pour les remarques et pour se sentir bien et ne pas remarquer les regards des gens dans la rue aussi
        Les pavés, une plaie, je te comprends, c’est une horreur pour les talons

  1. Dieu et l’épilation orientale « ramenetafraise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :