« Bureau » de travail…


Dans mon bureau, il y a les très aimables gens de mon équipe à moi (qui sont à la fois pleins d’idées très drôles ET très bien élevés, un condensé de Mr Bean et Bree Van de Kamp).

Il y a le chat de la voisine, qui est très gentil aussi et qui tente toujours de se taper l’incruste parce qu’on est des gens très coules et qu’on sent le poisson.

Et puis, y a l’autre colocataire, appelons-le Bidule*.

Bidule est d’un naturel très sympathique et il sait plein de choses intéressantes. Il pourrait juste être fier de savoir tout plein de trucs que les autres ne savent pas, et on aurait vraiment beaucoup de respect pour lui. Le problème, c’est:

1. qu’il a un poste qui fait qu’il a beaucoup de temps libre… (hum)

2. qu’il se sent obligé de nous transmettre tout ce savoir encyclopédique.

L’autre extrémité du problème, c’est que nous, on est pas autorisés par la loi à toucher notre salaire de millionnaire si on glande rien. CQFD. Du coup, on écoute pas tout le temps. Au bout d’une demi-heure et quelques centaines de bâillements, il finit par percuter qu’on est moyennement réceptifs. Alors il se rattrape en appelant tout son répertoire, depuis le téléphone du bureau (le premier qui croit que le téléphone du bureau n’est pas fait pour ça, il sort, avec celui qui demande si ses amis sont sourds...). C’est comme ça qu’on sait tout sur sa vie, de l’évolution de ses hémorroïdes au numéro de son garagiste. Mais même ses amis, ils ont parfois du boulot (eux) et il est obligé de raccrocher…

Pas grave. Comme je vous ai dit, c’est un homme plein de ressources. Quand plus personne ne l’écoute, comme ça ferait bizarre qu’il se parle à lui-même, ben il s’écoute… siffler! De Dido à Cloclo, rien de lui échappe. A nous non plus, by the way…

Oui, parfois, les journées sont longues.
Je crois que je vois d’où vient l’expression « bourreau de travail ». C’est l’histoire d’un mec, que, au bout d’une journée dans son bureau, t’as envie d’en finir avec la vie…

*NDLR : les prénoms ont été modifiés pour préserver l’anonymat – celui des personnes dont je me moque un peu dont je parle, bien sûr, mais surtout le mien, parce que, oui, je veux bien être altruiste et vous confier mes aventures passionnantes, mais pas non plus me livrer nue en pâture aux fous furieux du Net qui sommeillent en vous.

Publicités
  1. #1 par April le 16/06/2011 - 09:43

    C’est marrant comme je me retrouve !! (je travaille en Open Space et c’est … la joie ! cf mon article de mardi !)
    Courage, un jour il partira … à la retraite !!

    • #2 par ramenetafraise le 16/06/2011 - 10:08

      Disons que pour la retraite, c’est drôle, mais par moments, j’ai l’impression qu’il y est déjà (sauf qu’il la passe dans un bureau???). En attendant le temps glorieux où ta prédiction se réalisera vraiment, c’est nous qui battons en retraite… 😉
      Je sais pas comment tu fais, en open space…
      Ne jamais regarder dans sa direction pour ne pas accrocher son regard, ne JAMAIS relancer la conversation, faire des pauses yoga…???

      • #3 par April le 17/06/2011 - 11:07

        Les pauses yoga c’est une idée !!
        Par contre même si je le regarde pas, il n’hésite pas à me causer… l’enfer j’te dis !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :